8 mars : Lafâme t’emmerde

Comme vous avez pu le remarquer, le site est suspendu depuis quelques mois… mais il va redémarrer. En attendant, et parce que le 8 mars peut être un moment insupportable pendant lequel certain-e-s imbéciles s’acharnent à parler de Lafâme, cet être mythique qui n’existe pas… je vous propose de lister toutes les initiatives non cruchonnes et non essentialisantes qui auront lieu la semaine prochaine, dans le cadre de la Journée Internationale DES FEMMES.

J’ouvre le bal avec les premières affiches qui m’ont été envoyées par mail (entraillesdemademoiselle[@]gmail.com), à vous, si vous le souhaitez, de m’envoyer les informations qui circulent dans vos réseaux.

(Classement par ordre alphabétique, selon la ville où se déroulent les actions.)

PARIS :

POITIERS :

TOULOUSE :

Ce contenu a été publié dans 1 - FEMINISME, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

29 réponses à 8 mars : Lafâme t’emmerde

  1. Christine dit :

    La poitevine est superbe. Représentative ?

  2. Pierre Lazuly dit :

    La mention « non-mixte » sur la première affiche me dérange. On peut lutter contre l’hétérosexisme et le patriarcat sans interdire la présence des hommes non sexistes.

    • Iyhel dit :

      Ça m’eût gêné ; et puis après discussion avec d’aucunes par ici j’ai compris la nécessité d’actions (et plus généralement de lieux) non mixtes. Entre autres pour éviter, dans le cas du 8 mars, que la défense des droits des femmes soit accaparée par des hommes qui jouissent déjà de 364 jours d’exposition privilégiée par an.

      Ceci étant dit, les manifs du 8 mars sont déjà féminisées à 97 %…

      • xenomorf dit :

        J’ai du mal à saisir comment des zhom peuvent « s’accaparer » la journée du 8 mars…

        • Vanessa dit :

          2011, sur une place bordelaise, rassemblement organisé par la mairie avec en fond sonore:
          « Femmes je vous aime »
          « Vous les femmes, vous le charme »
          « Où sont les femmes » (pas sûre pour cette dernière)
          Voilà une réponse, et il y a bien d’autres exemples. En étant réduites à une représentation réductrice et fantasmée par certains hommes.

  3. rififi dit :

    voué, moi aussi je préfère la pictavienne (;o) )

  4. Anne Laure dit :

    La réponse de pierre me dérange. on peut être un homme non sexiste et pour autant respecter les espaces non mixtes.
    Cf le modes d’emplois, là :
    http://www.fempages.org/wos.htm
    et là :
    http://www.thefword.org.uk/features/2008/06/men_feminism_ne
    Désolée, c’est en anglais, mais bon, c’est de bonnes bases de départ si tu souhaites sincèrement comprendre ce type de choix politique.
    Anne Laure

    • xenomorf dit :

      Moi c’est votre réponse qui me dérange… un peu trop lapidaire. Il y a une petite différence entre ‘espace non mixte’ et ‘exclusion’. Il y a aussi des féministes femmes qui sont contre ce « type » d’espaces. Vous comprendrez donc qu’on puisse ne pas le prendre comme quelque chose « d’évident ».

  5. aléatoire dit :

    youpiiii, mademoiselle est de retour ! j’en pouvais pu.

    Un grand retour tout en images. Chouettes :)

    Toujours ce petit rien de justesse, et d’intelligence pétillante. Merci « madame » :)

  6. Agathe dit :

    Moi ce qui me gêne, c’est la mention « femmes et lesbiennes » de l’affiche de Paris. Les lesbiennes sont quoi ? Des labradors ?

      • Iyhel dit :

        Fort bien mais là c’est la notion de mixité qui devient complexe à cerner, si on veut être rigoureuse(x) ! Tout un vocabulaire à définir…

      • Agathe dit :

        Je n’avais pas lu cet article (qui est super intéressant d’ailleurs, merci :) ), mais je connais la théorie du lesbianisme de Wittig, et elle est loin de faire l’unanimité au sein de la majorité des mouvements féministes, pour ne pas dire extrêmement contestée. Dans la mesure où la mobilisation risque déjà d’être faible étant donné l’exclusion de toutes les personnes de sexe masculin (que je ne critique pas, pour le coup), je doute de l’utilité d’en rajouter en faisant les sectaires. En plus, pour la majorité des gens, « lesbienne », ça renvoie juste à l’acception courante du mot, et ils auront tous la même réaction que celle de mon premier commentaire. Bref, je trouve que c’est une mauvaise idée de foutre ça sur les tracts, car ni clair ni mobilisateur.

  7. jac dit :

    « femmes et lesbiennes » – bizarre !
    Comment comprendre ça ? Les lesbiennes ne sont pas des femmes ? Cela concerne uniquement les femmes qui sont aussi lesbiennes ?
    Quelle drôle de précision …

    • rester aux aguets dit :

      ok, ce n’est peut être pas juste, mais écrire femmes hétérosexuelles et lesbiennes, c’eut été trop long, j’imagine.

  8. jac dit :

    Il existe des pays où le 8 mars est jour férié. On peut se dire que cela ne change pas forcément grand chose mais quand même…

    • Bah ça m’aurait bien arrangé, je reviens de congé mat’ le 8 mars exactement, et je donnerais tout pour m’éviter les commentaires goguenards de mes collègues genre « c’est le 8 mars, on t’en veux pas, mais tartagueule demain »…

      Sinon je préfère que le féminisme s’exprime comme ci-dessus plutôt que via des trucs genre « la journée de la jupe », je ne me sentais pas concernée vu l’intitulé…

  9. pupuce dit :

    alleluia elle est revenue!
    😉
    (le bigoudi et le tablier, j’aime, on dirait « le torchon brûle », c’est beau…)

  10. Duchmöll dit :

    « selon la ville où se déroule les actions »

    selon la ville où se déroulENT les action.

    (et ça veut faire des réformes de l’orthographe…)

  11. alex dit :

    le 8 mars c’est une fête spéciale à l’Est pour les amoureux et le retour du printemps.. mais l’Axe occidental bienpensant se devait évidement de biaiser cela.

  12. margot dit :

    ah, je vois une petite erreur, c’est la « journée internationale DES DROITS des femmes ».
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Journ%C3%A9e_de_la_femme
    bien qu’étrangement, dans l’article lui même la mention « des droits » n’est pas toujours faite. Qui faut il croire?

  13. yahoo dit :

    Yahoo ! Tu es de retour !!

  14. Lora la Rate dit :

    « Femmes et LESBIENNES »
    Parce qu’on en a assez d’être invisibilisées.

  15. Kourou dit :

    8 mars: la fête du leurre. Un texte de Franca Maï heureusement exhumé. Il exprime des vérités sensibles…

    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article126019

  16. Collectif féministe anarchiste ovaires et contre tout dit :

    petit aperçu de ce que nous avons diffusé le 29 janvier contre la venue de Weltzer Lang à l’IUT de journalisme de Bordeaux pour parler des hommes féministes.
    le 8 mars c’est tous les jours.

    POURQUOI NOUS NE VOULONS PAS LAISSER PARLER, NI DÉBATTRE AVEC DANIEL WELZER-LANG…
    … parce qu’on ne débat pas avec un agresseur.
    Depuis 1998, de nombreux témoignages écrits et oraux d’étudiant.es et salarié.es ont dénoncé des situations de harcèlement moral et sexuel de la part de Welzer-Lang.
    Ces victimes ont dénoncé les faits auprès des autorités universitaires, mais n’ont pas porté plainte. Jusqu’à ce jour, la justice n’a pas eu à se prononcer, et Daniel Welzer-Lang n’a donc jamais été condamné.

    … parce que 90% des victimes d’agression sexuelle
    ne portent pas plainte.
    Parce qu’il est toujours extrêmement compliqué en France de porter plainte pour harcèlement sexuel, agression sexuelle et viol, et que c’est encore plus difficile lorsque l’agresseur est un supérieur hiérarchique ou responsable pédagogique.
    L’absence de plainte et par conséquent de condamnation à l’encontre de Welzer-Lang ne sera donc jamais une preuve de son innocence.

    …parce que nous sommes solidaires des victimes,
    dont la parole est une fois de plus mise en doute.
    Quand plusieurs étudiantes et doctorantes, sur le long terme, de manière récurrente, allèguent de façon concordante de sollicitations sexuelles directes de leur directeur, assorties de promesses d’encadrement de leurs travaux universitaires, de recrutement sur des contrats de recherche, voire de valorisation des travaux par des publications conjointes, il existe un risque inacceptable de manipulation et d’abus de pouvoir.
    (Bulletin de l’ANEF n°46, 2005)

    … parce que « non c’est non ».
    Welzer-Lang justifie ses actes par les nécessités et particularités de ses recherches sociologiques, des domaines étudiés (échangisme, prostitution…) et des méthodologies employées (observation participante). Or aucune raison scientifique, méthodologique, pédagogique… ne justifie de se passer du consentement des personnes en matière de sexualité.

    …parce que céder n’est pas consentir.
    Et qu’il ne peut y avoir de consentement obtenu par le harcèlement moral et l’abus d’autorité.

    … parce que nous refusons la loi du silence,
    et que nous sommes en colère.

    … parce que le débat ne peut pas être équitable.
    Et que face à un chercheur « renommé », nous serons traitées d’hystériques si nous exprimons cette colère.

    … parce que plus personne ne peut confondre
    libertinage et violence sexuelle.
    Si vous avez lu les journaux l’année dernière, vous savez sûrement de quoi on parle.

    … parce que franchement, y’a des tas de personnes
    qui écrivent sur le sujet.
    Des chercheurs qui ne se traînent pas autant de casseroles. Il paraît même qu’il existe des femmes qui font de la recherche !

    … parce que Welzer-Lang ne débat pas, il attaque en justice.
    Lorsque l’Association Nationale des Études Féministes (ANEF) a publié dans son bulletin un texte dénonçant les agissements dont elle avait été informée, ses responsables ont dû se justifier devant un tribunal, assignées par Welzer-Lang. Elles ont été relaxées, et vous pouvez lire ci-joint le compte-rendu du procès.

    Finalement, nous ne débattrons pas avec lui aujourd’hui et sur ce thème parce que nous sommes féministes et que nous n’avons pas besoin de débat pour savoir qu’on ne peut pas à la fois être un homme, agresser des femmes et être féministe.

    ovaires et contre tout !
    (collectifeministe33@no-log.org)

  17. l'elfe dit :

    A l’occasion de la journée de lafâme, j’ai publié sur mon blog quelques petits dessins expliquant à toutes ces idiotes de lafâmes comment faire pour arrêter d’être violées sans arrêt. Non parce que ça commence à bien faire. lafâme reçoit sans arrêt plein de conseils avisés, et elle continue de se faire violer! c’est à n’y rien comprendre.

  18. f dit :

    Signalons au passage que l’affiche de Poitiers est de la dessinatrice Tanxxx, qui est trop cool. Je venais juste élever le niveau du débat. kikoo-lol!

Répondre à yahoo Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>