APPEL – IVG : je vais bien, merci.

Par « Les filles des 343 salopes ». Appel à signer : http://jevaisbienmerci.net/

Plus de 200 000 femmes avortent chaque année en France.

Cet acte, pratiqué sous contrôle médical, est des plus simples. Pourtant, le parcours des femmes qui avortent, lui, l’est de moins en moins :

Le droit à l’IVG est menacé : en pratique, par la casse méthodique du service public hospitalier, et dans les discours, car l’avortement est régulièrement présenté comme un drame dont on ne se remet pas, un traumatisme systématique.

Ces discours sur l’avortement sont des slogans éloignés de ce que vivent la grande majorité des femmes, ils ont pour but de les effrayer et de les culpabiliser.

Nous en avons marre que l’on nous dicte ce que nous devons penser et ressentir.
Depuis le vote de la loi Veil en 1975, a-t-on cessé de prédire le pire aux femmes qui décident d’avorter ?

Nous en avons assez de cette forme de maltraitance politique, médiatique, médicale.

Avorter est notre droit, avorter est notre décision. Cette décision doit être respectée : nous ne sommes pas des idiotes ou des inconséquentes. Nous n’avons pas à nous sentir coupables, honteuses ou forcément malheureuses.

Nous revendiquons le droit d’avorter la tête haute, parce que défendre le droit à l’avortement ne doit pas se limiter à quémander des miettes de tolérance ou un allongement de la corde autour du piquet.

Nous disons haut et fort que l’avortement est notre liberté et non un drame.

Nous déclarons avoir avorté et n’avoir aucun regret : nous allons très bien.

Nous réclamons des moyens pour que le droit à l’IVG soit enfin respecté. Nous réclamons son accès inconditionnel et gratuit mais également la liberté de faire ce que nous voulons de notre corps sans que l’on nous dise comment nous devons nous sentir.

Les filles des 343 salopes.

Ce contenu a été publié dans 1 - FEMINISME, Avortement - IVG, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

17 réponses à APPEL – IVG : je vais bien, merci.

  1. aléatoire dit :

    Merci pour ce super texte !

    a signé.

  2. aléatoire dit :

    j’ai encore un truc à dire :)

    « les filles des 343 salopes »

    Merci pour cette signature, c’est exactement ça ! j’ai pu profiter des avancées que la génération de ma mère a obtenue, merci aux 343 femmes qui ont permis à leur filles de ne pas être les esclaves de la volonté des hommes, de nous avoir permis d’avoir le contrôle sur notre corps, et de choisir NOTRE moment à nous, si nous désirons avoir des enfants ou non.

    Pour ma part je n’ai jamais voulu en avoir aussi loin que je m’en souvienne. Avorter a été une urgence vital pour moi. Je remercie les 343 tous les jours et depuis de nombreuses années. Ma vie a pu être consacrée à ce que je voulais, être artiste, faire de la recherche et rien d’autre. C’est déjà assez dur comme ça.

    • Mademoiselle S. dit :

      Merci raja !
      Et merci pour l’info. Visiblement à Lille, tout en restant silencieux, ils ont fait du bruit…

      Lille : le local du Planning familial maculé d’affiches anti-IVG ce week-end

      La permanence lilloise du Planning familial a reçu une étrange visite ce week-end. De passage dans les bureaux de l’association dimanche après-midi, un médecin de l’association a découvert les baies vitrées de son local couvertes d’affiches dénonçant l’IVG.

      Les serrures de ce local de l’avenue du Président-Kennedy avaient également été bouchées à la colle.

      À intervalles très réguliers, les opposants à l’IVG viennent manifester à proximité des locaux du Planning familial. Ces rassemblements sont d’ailleurs généralement l’occasion de contre-manifestations montées par les soutiens au Planning familial. Le 20 novembre dernier, près de 150 personnes se sont fait face aux abords des bureaux de l’association et de son centre d’accueil. Les premiers ont exprimé leur opposition à l’IVG en récitant un rosaire. Les autres ont tenté de couvrir leurs protestations par des hurlements, des sifflets et autres slogans provocateurs.

      http://www.lavoixdunord.fr/actualite/L_info_en_continu/Metropole_Lilloise/2011/04/04/article_lille-le-local-du-planning-familial-macu.shtml

      • Yelle dit :

        « Les premiers ont exprimé leur opposition à l’IVG en récitant un rosaire. »
        Et dirent que certains croient que l’Islam est la seule religion qui peut pousser à des comportements sexistes. Il est choquant que certain croient qu’il est normal dans un pays laïque de vouloir imposer des règles au nom d’arguments religieux.

        • Mademoiselle S. dit :

          Eh oui. C’est pourtant ce qu’ont fait les députés qui ont voté contre le droit à l’avortement en 1975. Ils n’étaient pas musulmans, mais bien catholiques.

          C’est pourtant encore l’argument d’une bonne partie des médecins qui opposent leur « clause de conscience » à la pratique de l’IVG. Et tout le monde trouve cela parfaitement légitime.
          => et après, on vient emmerder les nanas qui veulent se faire examiner par une femme, en mettant en lumière que cette décision est le fait de leur religion, l’Islam. (vous ne connaissez pas bcp de copines, vous, qui « préfèrent un gynéco femme » ?).

        • Yelle dit :

          Certaines préfèrent l’inverse, les gynécos hommes ayant la réputation d’être plus tendres, par « compensation ». Ma seule gynéco n’a pas encore prouvé l’erreur de ce raisonnement.
          Mais bien sûr, je comprend le sens de votre propos.

          • Mademoiselle S. dit :

            Oui, oui, l’idée c’est que beaucoup de femmes choisissent le sexe de leur gynéco en fonction de leurs croyances (sens religieux ou au sens large, sur la douceur présumée des gynécos hommes).
            Et que choisir son médecin, est un droit.

        • Nicolas dit :

          L’opposition à l’IVG, qu’elle soit pour raison religieuse ou autre, n’est pas en soi sexiste.

  3. zgimbleu dit :

    Bonjour
    Deux tout petits commentaires si vous permettez:
    Votre avis définitif sur la clause de conscience me gêne un peu ; la specialité medicale ou chirurgicale est choisie apres un concours classant en 6 eme année . De ce fait il arrive que ce choix se fasse par defaut ; je rêvais de faire dermato et je me retrouve en neurologie pour des raisons de classement . On peut bien sur s’accomoder de cela sans accepter tous les facettes du metiers choisi et par là faire de la gyneco et rester reticent a l’IVG .
    En ce qui concerne le sexe du gynecologue ; vous ne trouverez plus que des femmes dans une petite dizaine d’années apres le départ des baby boomers ; les fac de medecine sont occupées par environ 70 % de filles .

    • Mademoiselle S. dit :

      Oui, oui. Je répondais juste à Yelle en disant que certaines décisions sont prises pour des raisons liées à une croyance religieuse catholique, comme ça peut être le cas pour les médecins invoquant la clause de conscience par exemple, mais que cela fait moins de bruit que quelques nanas musulmanes qui refusent de se faire examiner par un médecin spécifique pour les mêmes raisons, cad religieuses. Et que par ailleurs, il y a pas mal de femmes qui ont un avis arrêté sur le sexe que doit avoir leur gynéco, sans que cela fasse un tollé, non plus.

  4. Iyhel dit :

    Au risque d’enculer des mouches (une habitude chez moi me direz-vous) ne serait-il pas plus judicieux de faire apparaître les 334 dernières signataires de la pétition (au lieu des 240) ?

  5. Mako dit :

    Salut,
    Je viens rarement sur ce site, mais quand je le fais c’est toujours avec plaisir.
    Sinon je peux lire tes/vos interventions dans CQFD auquel je suis abonné depuis l’Allemagne.
    Ce qui m’amène aujourd’hui : dans un commentaire posté sur le site de l’émission « Là-bas si j’y suis » (France Inter) j’ai trouvé un lien vers cette pétition qui est aussi relayée ici. J’aimerais bien la signer, sauf que mon ordi me dit que le lien (les liens s’y référant) est mort.
    Comment faire ?
    Merci d’avance pour la réponse.

    Mako

    • Mademoiselle S. dit :

      Merci Mako.

      Il y a en effet un problème, j’espère qu’il sera réglé très rapidement. Si tu veux signer, réessaie de te connecter plus tard… je n’en sais pas plus pour l’instant.

  6. Ping : Elles et ils se sont senti-es concerné-es | Les filles des 343 salopes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>