Les autres

Ils sont différents de vous, de nous, les gens normaux. ils réclament des droits, nos droits, alors qu’ils ne sont pas nous, les normaux, ils sont… LES AUTRES.

Mademoiselle a obtenu la preuve de cette différence naturelle, une radio, voir ci-contre, qui prouve qu’ils sont DIFFÉRENTS, pas de la même nature que nous.


INTERVIEW EXCLUSIVE – Le député UMP Jean Leonetti a été chargé officiellement jeudi d’une mission sur le statut du beau-parent.

«Non à des droits spécifiques pour les homosexuels»

« Je ne pense pas qu’il faille créer des droits spécifiques pour un type de population. » Source, Le Figaro, 10 avril 2009. Les droits accordés aux hétérosexuels sont des droits NORMAUX, pour des gens NORMAUX. Ceux qui ne sont pas hétérosexuels sont une populations spécifique. Toutefois, nous le savons, les homosexuels revendiquent des droits et s’affichent dans les rues ! Nos repères s’en trouvent brouillés ! Mademoiselle va vous aider à reconnaître ce qui est normal.

Ceci est un couple NORMAL, heureux, qui aura des enfants normaux, heureux.

Ils peuvent toutefois se permettre quelques fantaisies, comme faire ‘ »coucou ! Nous sommes sous la couette ! », mais ils restent dans la norme.

En quoi reconnaît-on qu’ils sont normaux ? Passons sous la couette.

  • à gauche, la personne est dotée de :

  • à droite, la personne est dotée de :

Ces organes, nous nous en rendons compte, s’emboîtent parfaitement, naturellement ! Ce qui PROUVE encore une fois que ces gens sont NORMAUX.

Comme le dirait très finement un lecteur assidu du Figaro :

 

« ça suffit leur salade sexuel…

ils commencent a nous gonflés ces gens là, faire des droits speciaux a ces gens là reviens a faire du proselitisme homosexuelle, en gros cela veux

dire favorisé la multiplication de l’homosexualité par rapport aux  heteros. c’est intolerable rien que d’y pensé. »

À travers cette brillante intervention, nous avons la PREUVE du caractère NATUREL de l’hétérosexualité. En effet, nous voyons que la compréhension de ce qui s’emboîte naturellement précède l’apprentissage de l’orthographe, de la grammaire, de la conjugaison etc…

bref, une preuve de son caractère premier ! Le bon sens ! C’est juste une question de BON SENS !

Mais revenons à notre couple sous la couette. Ils s’emboîtent bien, certes, mais vous allez me dire : pourquoi ?

Vous faites bien de poser la question, la nature ne supporte pas l’inutile ! Dire « coucou » depuis sa couette, ça va cinq minutes, le but du jeux étant, naturellement, ceci :

Elle fait quoi l’ovule de la lesbienne pendant ce temps ? Elle attend, seule, comme une conne !

Les gens normaux font donc des BÉBÉS.

… qui peuvent eux aussi faire « coucou, je suis sous la couette ! ».

Mais que va-t-il advenir de ces bébés dans un monde comme le nôtre ?

Retournons lire les brillants commentateurs du Figaro : « L’enfant a besoin de repères (qui veut dire un cadre de vie, des

modèles et éventuellement une certaine morale de vie) et non pas de repaire (qui veut dire un endrois fréquenté par des bandits ou des

dépravés!). » Des repères, une certaine morale :

Des repaires, des dépravés :

Comme les repères sont de plus en plus menacés, les commentateurs du Figaro se concentrent, et abattent toutes leurs cartes :

« Jusque là ,et depuis plus de 2 millénaires,l e droit de la famille a été au fondement de notre société et de son organisation. Aujourd’hui, de plus en plus nombreux ,sont ceux qui souhaitent substituer à ce code de la famille ,un autre referenciel , qui serait le comportement sexuel ,véritable caractéristique identitaire. Il va falloir repenser notre société. »

Ah oui, là je sais, je vous demande de voler vers les hautes sphères. Penser l’histoire de la nature, c’est dur. Mais nous pouvons remonter encore plus loin, dans un but pédagogique, puisque nous avons retrouvé la trace du premier être vivant homosexuel :

Et comme vous le savez, cet être a disparu, autre preuve du danger à vivre hors nature. Mais passons. Alors. Le droit de la famille, naturel, serait menacé par un « autre referenciel » (nous aborderons la crise du référentiel orthographique dans un futur billet). Cet autre référentiel serait basé sur « le comportement sexuel ».

Parce que l’hétérosexualité N’EST PAS un comportement sexuel. Non, non, non ! C’est euh… c’est… euh. C’est la nature.

C’est pour faire des bébés mais avec des roses et des choux. C’est très, comment dire… c’est très cérébral comme lien en fait. Ceux qui sont sexuels, ce sont les autres. « Homos Les histoires de c… ne regarde qu’eux. L’intimité ne regarde personne. Il

est choquant de les voir s’exiber dans les rues. Un peu de pudeur SVP. »

Eh oh ! En voilà un bon rappel à l’ordre. L’intimité des autres est privée et sale, la notre est normale et belle. La majorité c’est indescriptible, c’est l’univers, le neutre, le tout, le vrai, le normal, le naturel. Les autres, ils sont différents par leur sexualité, mais si notre sexualité, à nous les normaux, fait référence, il ne faut pas la nommer comme telle. La preuve, regardez :

Ils n’ont pas de sexe, ils ont des feuilles. Encore une autre preuve :

Elle a un enfant, ET elle est VIERGE ! Bon ok tout le monde ne peut pas faire cela, et nombreux sont les gens normaux qui doivent tout de même avoir des rapports sexuels, bassement sexuels, pour donner naissance à un bébé. Mais tout de même, ce couple mythique est la preuve que seule la normalité permet de donner la vie, d’une façon pure.

Bon, mademoiselle espère qu’elle vous a permis de redonner du SENS à votre vie, le sens normal, celui de la vie, celui de l’avenir.

Et pour terminer, je vous laisse avec un commentateur rendu optimiste par une connaissance appronfondie des mécanismes biologiques :

« on s’en fout!! Ils ne se reproduisent pas !!! »

Malin, hein !

Ce contenu a été publié dans 1 - FEMINISME, Le dictionnaire bilingue, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>