Mise en disponibilité

Après la plante verte, être pluricellulaire à la base de la chaîne alimentaire, découvrez Lafâme, être pluricellulaire à disposer harmonieusement dans votre lit.

Lafâme habille une pièce, certes, mais elle la nettoie, ce qui constitue un aspect indéniablement positif, un point fort dont ne peut se targuer une plante verte.

Couple : les réponses de notre sexologue

Cela fait 10 ans que je vis avec l’homme de ma vie. J’adore faire l’amour avec lui mais je n’en ai pas souvent envie alors que lorsque nous faisons l’amour c’est à chaque fois le feu d’artifice. Merci de m’aider car j’ai peur de faire souffrir mon conjoint en le faisant patienter à chaque fois.

Le désir au féminin est encore représenté sur un modèle phallocentrique : il se devrait d’être pulsionnel, actif, « offensif » et moteur. Il peut exister sous cette forme en particulier lors de la rencontre mais dans une relation établie, au quotidien, il est plutôt « réceptif ». Il se manifeste sous la forme d’une disponibilité à la proposition masculine, d’une ouverture psychique d’abord, physique ensuite à l’accueil du partenaire. Lorsque l’homme comprend ça, il devient plus confiant en lui comme « force de proposition ».

Source, le magazine ELLE.

Je sens poindre une angoisse. Vous craignez d’être trop entreprenante sexuellement -pour une femme- ? Vous pensez être odieusement oppressée par un modèle phallocentrique du désir ? N’ayez crainte, Mademoiselle va vous expliquer comment remédier à cette intolérable situation hors nature, vous donner les recettes d’antan pour vous libérer PAR la passivité.

Première étape : Accepter sa nature.

Acceptez la nature de votre désir féminin. Laissez celui-ci s’exprimer. Il doit être le contraire du désir masculin, naturellement actif.

Alors, comment doit être votre désir, amies lectrices ?

PASSIF !

Excellente déduction ! Vous distancez le ficus !

En pratique :

Vous sentez une envie poindre ? Attendez que monsieur vous propose quelque chose. S’il ne vous propose rien, transférez donc votre pulsion sexuelle à une activité constructive telle que le ménage ou la cuisine.

Soyez POSITIVE !

Deuxième étape : Aimer sa place

Vous apprenez à laisser votre vraie nature reprendre le dessus, c’est bien ! Mais vous êtes également une femme libérée qui vit avec son temps. C’est très bien. Vous pensez donc qu’il faudrait que Lhômme retrouve sa vraie place, sa place naturelle.

Aidez donc votre hômme à retrouver son pouvoir naturel ! Appelez ça « force de proposition », cette expression sonnant comme « force de frappe », monsieur retrouvera ainsi les jeux de guerre ayant bercé son enfance.

En pratique :

Soyez DISPONIBLE ! Vous l’êtes pour vos enfants, certes, mais ne négligez pas votre mari ! Veillez à rester attrayante sexuellement, afin que sa force de proposition puisse s’exprimer.

Être réceptive, c’est bien, mais pour que cela soit efficace, il faut également que vous soyez un joli réceptacle.

Avec un peu d’entraînement, vous apprendrez à être ébahie par cette magnifique force de proposition. Et lorsque, couchée sur le dos, bercée par l’offensive de votre cher et tendre, vous regarderez le plafond les yeux pleins d’étoiles, vous goûterez ENFIN au plaisir d’être fâme, une vraie fâme, d’avoir ENFIN trouvé votre place.

Vous souhaitez plus d’informations ? Vous pouvez consulter nos conseils pour savoir si vous devez vous forcer à faire l’amour.

Ce contenu a été publié dans 3 - MEDIAS, Presse Féminine, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>