Petit appendice

Ouvrir Cosmopolitan, quelle joie. Tout y est abordé avec légèreté ! On se marre à chaque page. On dirait « Un gars, une fille » version papier. Tout y est ultra glossy, mini, flashy ! Top tendance et léger, quoi !

Des conseils aux hômmes, qui sont touchants et rigolos, des histoires « trop marrantes » de nanas qui sont sorties chercher maman à la gare en oubliant qu’elles avaient un masque apaisant sur le visage (75 Euros les 10 ml)  !

Que du fun dans la « Cosmosphère ». hihi. Mais pas que : il y a des questions d’anatomie aussi. Mais là…

Love & Sexe : comment atteindre l’orgasme à coup sûr ?

Une nana nous explique qu’elle n’a pas réussi à atteindre l’orgasme avec son « Jules » parce que le téléphone a sonné au moment crucial (certainement le coït d’après les CosmoSchémas). Cosmo dispense son conseil : se mettre dans l’ambiance, parce que l’orgasme n’est pas mécanique.

Non, c’est bien connu, Lafâme est cérébrale.

Une autre explique que son Jules ne lui donne pas assez de caresses « avant », mais elle n’ose pas en parler à son héros de peur de le vexer. Donc elle préfère se taire et ne pas jouir.
La réponse de Cosmo ?

« Les préliminaires sont cruciaux, ils sont l’antichambre de l’acte sexuel, (…) ».

Comprenez que toutes les caresses dispensées pendant « les préliminaires » ne sont pas des actes sexuels.

C’est pour faire plaisir à Lafâme.

Mais ce qui reste le plus intéressant, c’est la perception qu’a la journaliste de son corps.

Déplacé

Une jeune fille témoigne que son amoureux, certainement un grand ramoneur émérite par ailleurs, ne lui jetons pas la pierre, s’acharne depuis un moment sur autre chose que son clitoris, sans le savoir.
Déjà, on s’accroche.

Entre l’orgasme et moi ? Pas les bonnes caresses

« Rien ne me fait plus d’effet qu’un câlin du bas : c’est le moyen infaillible pour me faire décoller.

Enfin, quand mon partenaire sait s’y prendre. Ce qui hélas n’est pas le cas de mon chéri actuel.

Alors, Guillaume, voici un message perso : non, mon clitoris n’est pas là du tout. Remonte de 3 centimètres et ce sera parfait ! »

Louise, 27 ans

Un câlin du bas. Mon Dieu. Si elle parle comme ça, c’est certain qu’elle doit avoir du mal à indiquer à son mec où c’est…

« C’est plus haut dans le câlin du bas. Non, ça c’est le nombril pour le câlin du milieu. »

Vite, un CosmoConseil !

« Pas facile pour un homme de savoir comment réussir un cunnilingus : manifestez votre plaisir en émettant des petits signaux de contentement quand il est pile là où il faut. »

Bah non, pas facile pour l’homme et oui, c’est plus simple de ne rien dire et de pousser de petits cris de loutre.

Mais elle risque d’en pousser beaucoup des petits cris de loutre Louise avec les Cosmoconseils anatomiques.

« 80 % des femmes ont des orgasmes clitoridiens, c’est-à-dire provoqués par la stimulation du clitoris… »

Bon, déjà, le coup de l’orgasme clitoridien/vaginal… Mais passons, on n’en est plus là. On ne va pas pinailler.

« … par la stimulation du clitoris petit appendice hypersensible (qui contient deux fois plus de terminaisons nerveuses qu’un pénis…)… »

« Petit appendice », déjà là on frémit… C’est oublier que le clitoris est un organe essentiellement situé en interne de la vulve, dont les « pattes » font environ 10 cm… Mais soit… Si elle parle du « petit appendice », elle doit nommer le « gland du clitoris ». Qu’elle le nomme c’est bien, mais qu’elle le situe correctement serait mieux.

« petit appendice hypersensible (…) situé à l’entrée du vagin »…

À L’ENTRÉE DU VAGIN ?

Elle n’a pas dû souvent se toucher.

Ou peut-être qu’elle décrit son visage ainsi :

« Mes yeux sont de petits globes situés à l’entrée de ma bouche » ?

Ce contenu a été publié dans 3 - MEDIAS, Presse Féminine, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>